Nike Magista Obra II FG Junior Noir Blanc Stade Vert Site Le blog de Yohann N

Le blog de Yohann N

Crampon junior chaussure foot terrain synthétique que chacun se rassure, il ne s’agit pas d’un article sur les lections venir et sur les candidatures relles ou supputes des uns et des autres. Mme si en conclusion l’on pourrait y voir des parallles.

Ce post concerne un mal urbain qui ne cesse d’empirer anne aprs anne. Un piphnomne me direz vous, point du tout pourrais je vous rpondre. Conformment aux engagements pris l’occasion de la campagne municipale et dans un souci constant d’assurer une proximit avec les usagers nous avons mis en place des runions de secteurs afin d’informer, d’expliquer et d’entendre galement les dolances des habitants. Ces moments riches d’enseignements amnent aussi une vidence : systmatiquement la problmatique de la vitesse revient sur le devant de la scne avec des commentaires lgitimes et des tmoignages convaincants de riverains agacs par le comportement des automobilistes. Et qui plus est lorsque la schizophrnie guette lesdits chauffeurs, je veux dire par l que ceux qui demandent, parfois, des contrles; sont ceux qui se font « choper » par la patrouille. Les bilans mensuels de la gendarmerie servent aussi cela.

Bref, aux 4 coins de la ville vous tes nombreux m’interpeller pour m’avertir des vitesses excessives. Alors que faire? Coussins berlinois tels qu’installs Boulevard Clmenceau, Rue de Keriguel, Rue Lamartine (en provisoire) mais qui suscitent aussi des critiques de confort? Des plateaux comme Rue du Commandant Charcot? Des rtrcissements de voirie? Toute une panoplie s’offre nous sans que nous puissions, hlas, faire l’unanimit sur les actions engages. Car disons le franchement : ces comportements relvent de l’incivilit et bien que vos lus en aient conscience il est difficile de tout matriser. L’aide prcieuse de la gendarmerie est un « plus » salutaire. En attendant, plutt que de faire pousser des coussins berlinois un peu partout nous allons tenter une nouvelle approche et l est le sens de ma note.

La Rue de la Mairie (dpartementale) vient d’tre refaite dans son intgralit pendant 8 semaines de travaux. La vitesse y est excessive d’une part et la sortie de la Rue de l’Htel de Ville trs complique. D’ici la fin de l’anne, et pour casser la vitesse de manire obligatoire, nous allons mettre en place deux STOP sur la Rue de la Mairie et faire disparatre celui de l’Htel de Ville. Dans le sens Bourg >Pont chaussure foot terrain synthétique du Relecq vous devrez marquer un STOP au niveau de l’agence immobilire, dans le sens Pont du Relecq >Bourg vous marquerez un STOP en lger amont de l’agence immobilire. Ceci afin d’obliger les conducteurs marquer un arrt et interdire des vitesses excessives (systme quasi identique ce que nous avons install en 2010 Rue Vincent Jzquel/Keriguel). Option qui peut n’tre que provisoire si insatisfaisante sans avoir dpenser l’argent public de manire inutile.

Ci dessous des photos qui vous explicitent l’endroit. Vos commentaires seront les bienvenus. En chaussure foot terrain synthétique positif comme en ngatif.

Et la morale de l’histoire : « qui ne respecte pas la vitesse encadre par la rglementation se voit puni par la gendarmerie » ( voyez que l’on peut transposer cela aux lections en remplaant gendarmerie par suffrage universel! A bon entendeur.)

NB : le Budget 2017 qui est actuellement l’tude par les lus prvoira des actions novatrices pour la sensibilisation aux excs de vitesse et les comportements graves qui peuvent avoir des consquences irrmdiables.

Actuellement niveau commerces de proximit voire commerces « tout court, la ville affiche un joli palmars, n’en dplaise celles et ceux qui critiquent mais qui ne consomment jamais. sur place.

En effet, la ville attire et ce n’est pas un jugement de valeur, juste un lment factuel. En l’espace de deux ans et demi 5 commerces ont vu le jour : le commerce de chaussures qui se porte trs bien Kerscao, le restaurant le « Marrakech » au Vieux Kerhorre lequel est venu prter main forte la suprette () « Votre March » ouverte depuis Octobre 2014. Derniers en date : la chaussure foot terrain synthétique salle de sport Vitam Form qui cartonne de 7h 23h tous les jours de la semaine, au Vieux Kerhorre toujours; puis Monsieur Platriez qui, pignon sur rue, vient d’ouvrir sa cordonnerie « KerDom » laquelle ne dsemplit pas depuis 1 mois pour la plus grande satisfaction des habitants me dit il.

Bref, des marqueurs qui ne sont ni des sondages ni des lments subjectifs mais bien du concret, et en cela c’est une excellente nouvelle qui rjouit le Maire certes mais toute l’quipe municipale. D’ici 3 semaines prsent Linda ouvrira un magasin « My BoutiK, vtements de prt porter toutes tailles, foulards, porte monnaie, sac main, bijoux fantaisie. De quoi apporter, encore, un sacr plus nos commerces. Ce futur magasin prendra ses quartiers au Bourg, Place du 8 Mai 1945 entre la nouvelle boulangerie reprise par Stphane et Valrie crampon junior Loton et le Crdit Agricole. Je souhaite vivement que cette nouvelle choppe trouve sa clientle trs vite l’approche des ftes. Pour la petite histoire Linda m’a crit pour me demander l’autorisation de dcliner son nom de magasin avec le K de Kerhuon (VleK, TrottiK, PratiK, DestoK.) afin de poursuivre le dynamisme peru de la ville; ce quoi j’ai rpondu trs favorablement.

Et ce n’est pas encore termin : la Boulangerie « Au Fournil de Fred » sise 20, Boulevard Gambetta va racheter la vieille laverie automatique pour s’agrandir et crer un salon de th qui ouvrira sur la Place Jeanne d’Arc en liaison pitonne en lien avec notre proche projet de ramnagement urbain (place centrale, lieu de rencontres, de spectacles) avec la Bibliothque de rue. Sans compter sur l’amnagement de la Cantine au Moulin Blanc (le fameux dossier!) qui pourrait voir arriver l aussi des commerces lesquels font le pied de grue devant la Mairie pour s’installer.

Bref, tout ceci est positif et tout ceci est porteur d’avenir par des gens qui ont confiance en l’avenir et qui ont confiance dans leur territoire et qui, je dois le reconnatre, travaillent troitement avec la collectivit pour parler d’une seule voix. Billet du week end, billet positif : Le Relecq Kerhuon c’est pas pareil!

: La superette est propritaire de ses murs depuis peu. Le propritaire, vu ses chiffres raliss, a dcid de sauter le pas, belle perspective. Bon signal.

Certains les mprisent, d’autres les considrent comme dmocratiques, ce qui est mon cas. Les primaires deviennent et deviendront essentielles dans le paysage politique franais. Les opposants considrent que c’est la pauprisation de la vie politique puisque les partis en sont rendus ouvrir les portes pour permettre aux non carts de venir voter; je pense quant moi que ce n’est pas une pauprisation voire mme un affaiblissement mais bien une volont de responsabiliser tout un chacun sur la question de qui peut (ou doit) reprsenter telle ou telle curie une lection.

En l’occurence ici la prsidentielle, dmarche opre par le Parti Socialiste en 2011. Depuis l’eau a coul sous les ponts et mme Les Rpublicains s’y sont lancs. Objectivement? Tant mieux. La question que je soumets votre sagacit est la suivante : ne doit on pas alors nous diriger vers des primaires avec toute la population sur des territoires moindres que la prsidence de la Rpublique mais nanmoins extrmement important pour le citoyen? Je pense notamment aux Mairies des villes de tailles suprieures 15 ou 20 000 habitants mais surtout le futur enjeu des dcennies venir : l’intercommunalit.

Ne doit on pas donner la parole l’ensemble des habitants d’un territoire pour savoir qui sera le patron ou la patronne d’un espace qui prend chaque anne un peu plus de comptences? Si l’lection locale est la plus prise des lecteurs ce n’est pas un hasard. Et de mon point de vue c’est le sens de l’histoire de la dmocratie locale. Les lecteurs citoyens, adhrents ou non d’un parti devront dire qui ils souhaitent via une primaire citoyenne. Je crois le parti auquel j’adhre trs ouvert sur ce point. Et si le lgislateur ne s’est pas encore couch sur ce sujet, rien n’empche d’anticiper!

« Monsieur le prsident, Chers collgues,

Sur ce rapport d’activit qui vient de nous tre prsent par notre collgue Thierry Fayret je ne prendrai pas part au vote.

En effet, ayant dmissionn de Brest mtropole amnagement rcemment je ne peux tout lgitimement, et en cohrence, valider un rapport de sa direction que je conteste.

Je souhaite attirer l’attention de mes collgues Maires ici prsents sur la gouvernance de la structure, par ailleurs essentielle pour notre mtropole. Ce qui m’oppose la direction, je le prcise, de Bma peut, trs clairement, se produire ds demain sur une autre commune de la mtropole. Je crois d’ailleurs savoir que je ne suis pas le seul dans cette situation, ensuite il appartient chacun de le faire savoir ou non me concernant je l’ai fait savoir il y a dj un an. Une longue anne (octobre 2015 octobre 2016) de silences sur le sujet qui concerne Le Relecq Kerhuon.

Pour reprendre les propos d’un lu dans la runion du 22 septembre dernier sur le site de la Cantine Bma n’est pas l pour mettre le bazar dans les communes, je ne pourrais dire mieux. Je tiens prciser que je n’tais pas prsent cette runion mais cela prouve surtout que la communication entre les personnes dlgues et moi fonctionne parfaitement.

Imposer, passer en force, enjamber, forcer, ignorer autant de verbes qui ne doivent pas tre la ralit dans notre mtropole. D’ailleurs avant mtropole il y avait communaut urbaine et dans communaut urbaine et il y a communaut : vivre ensemble en tenant compte des uns et des autres et, surtout, des spcificits de nos villes.

Je veux croire une issue heureuse, je suis confiant et optimiste. Je suis surtout rsolu, dtermin et exclusivement tourn vers le respect de mes prrogatives afin de ne pas faire de cette situation une jurisprudence qui s’appliquerait, de fait, l’ensemble des villes de la mtropole : que Bma et des lus extrieurs aux villes concernes dcident la place des lus desdites villes. Il ne me viendrait pas l’ide de dcider d’un amnagement urbain sur Plougastel, Bohars ou encore Brest. Il y a des lections municipales pour cela.

Je souhaite juste faire entendre raison ceux qui dirigent la structure.

Et pour votre information parfaite et complte et en dehors de tout intrt politique j’ai appris hier soir que la dizaine de professionnels de sant (mdecins, kins, dentistes, pharmaciens, infirmiers) se retiraient dfinitivement du projet port par Nexity. Je ne suis pas architecte mais ai un peu de bon sens : arguments minemment techniques, s’ils se retirent en totalit, du jamais vu, c’est que le projet est mauvais et incohrent. Et pour le coup, dans cette configuration, l’on ne pourra pas m’intenter de faux procs pour empcher ce projet »

Hier soir, vers 22h30, entre un coup d’oeil sur l’mission de Carole Gaessler sur France 3 et mon fil Twitter je tombe sur un tweet du journaliste Jean Luc Padellec lequel diffuse l’information suivante : « Place Gurin : le projet qui fche enterr, Comme actuellement mon intrt pour l’urbanisme sur la commune, et notamment dans certains secteurs bien identifis, est son comble mon pouce clique sur le dtail de l’article du Tlgramme. Et l je manque de tomber de mon canap lorsque j’apprends, je cite, « la ville de Brest a indiqu que le permis concernant le projet immobilier priv du groupe Lamotte a t refus (.) Brest mtropole a pris acte de la dcision du promoteur de ne pas dposer de nouveau projet,

En voil une nouvelle intressante!

D’abord je note que la ville de Brest, tout comme celle du Relecq Kerhuon peut donc refuser un permis de construire sur les bases qui lui appartiennent au regard des certificats d’urbanisme dlivrs et du code de l’Urbanisme. Point notable.

Ensuite, petit Maire que je suis je lis donc que le groupe priv Lamotte a pris la nouvelle comme telle, s’en est all gentiment sans recours ni mme projet alternatif! Voyez vous a! Bizarrement au Relecq Kerhuon ce n’est pas la mme histoire. J’ai galement refus un permis de construire d’un collectif d’une vingtaine d’appartements dans une parcelle exigu Rue Louis Pasteur sur des bases srieuses et incontestables que je ne dvelopperai pas ici (mais je demeure disposition pour celui ou celle qui le souhaite). Sauf que je ne suis pas Maire de Brest et que probablement le Groupe Lamotte doit considrer que l’on a que faire du petit Maire de la petite bourgade du Relecq Kerhuon et assigne donc ce dernier en justice prs le Tribunal Administratif! Alors quoi? Deux poids deux mesures selon qui est l’interlocuteur? Comment Brest cela se passe en douceur et (presque) en silence et qu’au Relecq Kerhuon on sort l’artillerie lourde avec le Tribunal Administratif? Brest a ses raisons de refuser et je les respecte. Je ne juge pas sur le fond, cela ne me regarde pas. Je juge sur la forme et sur des situations qui selon la ville voluent. a commence faire un peu beaucoup et la suspicion va finir par pointer le bout de son nez (voir article du jour page Le Relecq Kerhuon) chaussure foot terrain synthétique crampon junior.